Contact

Mentions légales

 

Mise à jour :
1er décembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

Octobre-Novembre 2010.

Les dernières nouvelles ....

 

 

 

 

La capture des chats d'Ars en Ré

Une page spéciale est dédiée au sujet ici.

 

 

Un grand merci à l'association Lévriers et Compagnie Grand Ouest pour son don de nourriture et de matériel


 

 

30 octobre 2010

Marche contre l'élevage de la honte à Mézilles organisée par le Collectif Contre l'Expérimentation Animale (CCEA).
Le village de Mézilles (89130- Yonne, Bourgogne) abrite depuis plus de 35 ans le CEDS -
Centre d'Elevage du Domaine des Souches - un des plus gros élevages de chiens destinés aux laboratoires d'expérimentation animale.
A peine nés et déjà en enfer, entre 1500 et 2000 chiens sont maintenus en cage dans des conditions plus que précaires décrites par One Voice (*), avant de partir vers des laboratoires qui pratiqueront sur eux des expériences cruelles à l'utilité douteuse, les vouant à une mort certaine.
Le propriétaire du CEDS est Michel Carré, qui est par ailleurs conseiller municipal de Mézilles.

(*) Terrifiant : l'enquête de One Voice sur le CEDS

Le blog officiel du CCEA

La vidéo de la marche
sur le site de l'association L214

 

 

23 octobre 2010

L'ADAF a participé à La Marche Contre la Fourrure qui a eu lieu le samedi 23 octobre à Paris : les photos de l'ADAF.

 

La vidéo de la Marche Contre la Fourrure 2010

Le site de la Marche Contre la Fourrure :
http://www.marchecontrelafourrure.fr/

La Marche Contre La Fourrure 2010 :
le compte rendu et les photos

 

"Les animaux à fourrure victimes de la mode !

Plus de 60 millions d’animaux sont tués chaque année pour leur fourrure.

Bien que de nombreuses investigations menées à travers le monde révèlent les pires horreurs pour les animaux à fourrure, l’industrie de la fourrure attache une attention toute particulière à nier la réalité.
Dans les élevages, les animaux sont confinés dans des cages grillagées et minuscules. Ils y subissent des souffrances tant physiques que psychologiques avant de mourir gazés, électrocutés ou même dépecés vivants ! Quant aux animaux capturés dans la nature, ils agonisent des heures, voire des jours dans des pièges.

La cible préférée de l’industrie de la fourrure est aujourd’hui la clientèle jeune et peu informée de la souffrance des animaux due à cette industrie. La fourrure se retrouve ainsi principalement sur les cols et accessoires bons marchés. Même si de nombreuses marques de prêt-à-porter et de stylistes ont cessé d’utiliser la fourrure animale, certains continuent d’en banaliser le port sous la pression de l’industrie de la fourrure.

Chaque personne opposée à la souffrance animale se doit d’agir contre ce massacre !"

Fourrure Torture

 

 

 

Totor

 

Le 13 août, Totor est parti rejoindre Lynda et sa famille en Bretagne. Il était temps car Totor n'était plus toléré par le propriétaire du terrain sur lequel il se trouvait.

Tout ne s'est pas si bien passé chez Lynda, Totor est un grand gaillard - beaucoup plus grand qu'elle ne le pensait - très énergique. Il a ainsi poursuivi de ses assiduités les biquettes de sa nouvelle famille et chargé les humains.

L'ADAF a fait castrer Totor en urgence le 31 août et ça l'a bien calmé mais nous cherchons un autre accueil pour Totor. Nous avons deux pistes. Il faut que nous trouvions une solution en Novembre.

Son histoire :
L’ADAF est une association qui s’occupe de chats à La Flotte sur l’Ile de Ré.
En mars, la tempête Xynthia a touché l’Ile de Ré et Michèle Coindeau la présidente de l’ADAF a trouvé Totor réfugié sur le terrain d’une de ses colonies de chats.
Michèle s’est occupée de lui, Totor était gentil et sociable. Puis le propriétaire de Totor a été retrouvé et nous avons appris qu’il voulait le vendre à un club sportif pour le méchoui de fin d’année.
Michèle est intervenue et l'ADAF est devenue propriétaire de Totor. Mais, le terrain sur lequel il vivait ne nous appartenant pas, on nous a demandé de le faire partir. Durant cette période, Totor a certainement été maltraité.
Une personne s'est proposée de l'accueillir en Bretagne ; Totor a donc fait un long trajet et a intégré sa nouvelle famille.
Mais Totor est trop remuant dans sa famille actuelle.


Son caractère :
Totor aime le contact humain - plutôt les femmes, ayant été traités durement par des hommes - il répond à son nom et suivait Michèle comme un chien.
Il était gentil avec les chats sur l'Ile de Ré. Dans sa famille d'accueil il a poursuivi les biquettes de ses ardeurs.
Il a donc été castré (31 août) et devrait se calmer.
Il faut lui laisser le temps de prendre ses repères, ne pas le considérer comme une peluche (Totor est un bélier et peut charger).
C'est un animal gentil à la base.


Son avenir :
Totor cherche une famille d'accueil ou un adoptant définitif.
Il est actuellement en Bretagne non loin de Rennes.
Nous voudrions lui éviter un second loin voyage.

 

 

 

 

Des photos des chats du camping !!!

 

Mystère

Mystère

Un petit nouveau

Moustique

Moustique

Photo de groupe

Photo de groupe

Photo de groupe, Felix à droite

Felix et Angoon

Felix, Angoon et un des jeunes chats noir

Felix

Felix

Felix

Les chatons noirs

Un des chatons noirs

Un des chatons noirs

Bozo

Bozo

Angoon

Angoon

 

 

 

 

 

 

 
Les nouvelles par date ...