Contact

Mentions légales

 

Mise à jour :
1er décembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

Juillet, août 2011

Les dernières nouvelles ....

 

 

 

 
 

Comme chaque année pendant les grandes vacances, l'Ile de Ré est pleine de touristes.

Et c'est toujours à cette époque de l'année que l'ADAF est le plus sollicitée : abandon, perte d'animaux, mais aussi maltraitance envers les chats qui voient leur territoire habituel se réduire à peu de choses.


Cette année l'ADAF n'aura jamais eu à faire face à autant de cas de maltraitance.

Les animaux sont malheureusement prisonniers de cette petite île si appréciée par les vacanciers et ne peuvent s'en échapper.

 

Juillet 2011
17 déplacements pour intervention suite à des appels de particuliers
3 chats non identifiés blessés et morts
3 contacts pour chats des perdus
5 contacts pour chats trouvés
Un cas de maltraitance à Sainte Marie de Ré
...
Tout cela assuré par une seule et même personne - Michèle - qui fait cela en plus de son travail et de sa vie privée.


Des nouvelles tristes suivent mais aussi la suite des aventures de notre beau Totor ...

 

 

 

Matraitance dans un camping (19 août) :

Petit Flamby, mort de la connerie humaine.

Des jeunes saisonniers travaillant au camping l'ont ramené d'un autre coin de l'ile, avec l'intention de l'abandonner à la fin des vacances "pas grave il fera sa vie de chat".
Et ces abrutis se sont amusés à lui faire fumer du canabis. Michèle a récupéré avec difficultés (menaces verbales) 2 chatons. Flamby est mort dans de grandes souffrances le 21 août à 15h. Michèle espère sauver l'autre qui n'est pas brillant.
Un des saisonniers a répondu qu'ils n'avaient pas forcé les chats à fumer du canabis.
Le directeur du camping a été prévenu mais la sanction ne sera jamais à la hauteur.

Un autre chaton (bébé de Mystère) était déjà mort mystérieusement dans la semaine.

Voici le certificat du vétérinaire (pour une mise en ligne les noms et lieux sont floutés, merci de votre compréhension).

 

Le pauvre petit Flamby
L'autre petite chatte récupérée
 
 

Matraitance à Sainte Marie de Ré (25 juin) :

Le 26 juin, Michèle a récupéré des chatons sur le terrain de foot de Sainte Marie de Ré. Des adultes (habitants du lieu) s'en servait comme ballon. Michèle a du s'opposer physiquement à lui pour pouvoir s'en emparer. Une main courante a été déposée à la gendarmerie de Sainte Marie. En plus des chatons maltraités, l'ADAF a récupéré les autres qui étaient sur le terrain.

Sur les 11 chatons, 6 ont été adoptés, et 5 sont morts dont la pauvre petite qui s'est pris beaucoup de coup et qui nous a quitté après 15 jours d'hospitalisation chez le vétérainaire.

La triste affaire de la petite Gloria qui a été martyrisée à Chateau-Thierry (Aisne) en servant notamment de ballon de foot à de jeunes tortionnaires résonne douloureusement dans nos esprits.

   
   
Batman victime d'un chauffard au camping (23 juillet) :  
   

Batman

Au camping, le petit Batman a été écrasé par un abruti qui a pris l'allée du camping pour un circuit de course. Il ne s'en est même pas ému : "ce n'est qu'un chat".

Le pauvre Batman avait environ 18 mois. Il avait été abandonné sur le terrain de camping vers le mois de septembre 2010, puis stérilisé et identifié par l'ADAF en mars 2011. Pauvre petit Batman, doublement victime de l'inconséquence des humains. Repose en paix.

 
 
Balthus nous a quittés le 20 juillet :
 

 

Balthus se trouvait dans une colonie de chat d'un camping gérée par l'ADAF. Il a été trappé en vue de sa stérilisation, et a en même temps été soigné pour des blessures importantes, entre les omoplates et le cou, puis relâché. Quelques temps après, les employés du camping nous l'on signalé comme étant à nouveau très mal en point ; il s'était réfugié dans une gaine d'aération dans le local de l'entretien. Nous l'avons emmené chez le vétérinaire où il a été hospitalisé pendant un mois.

Son état ne s'améliorant toujours pas des examens complémentaires ont été effectués et il apparaît que Balthus était positif au FIV et n'avait plus de défenses immunitaires.

Son état ne pouvant s'améliorer, la difficile décision d'euthanasier Balthus a été prise le 20 juillet.

Repose en paix petit Balthus.

Merci à sa marraine Ingrid.

 
 
Totor :

Totor avait été accueilli dans un refuge de l'Est de la France en février 2011. Il a été adopté courant avril avec d'autres petits camarades à bouclettes. Fini la communauté de hippies, les dreadlocks et la contre culture.

Totor a maintenant un job et un plan de carrière !

Totor au refuge en février 2011

 

   

Totor chez ses adoptants au mois de juillet 2011, en plein travail ;-)

 

Les nouvelles par Michel son adoptant :

 

"Comme promis voici quelques nouvelles de Totor.

Nous l’avons recueilli le 13 avril 2011 à l’Arche de Noé à Ernolsheim (Alsace), lui en compagnie d’un autre bélier tête noire et deux chevrettes pour agrandir notre troupeau.

Mon collègue et moi-même somme responsable de l’entretien dans un centre de formation et de séminaire appartenant à une banque. Outre les 180 chambres, une trentaine de salles de formation et toute l’infrastructure nécessaire : restaurant, loisir, etc… nous possédons 11 hectares de parc, prairie, pelouse et forêt.

Depuis juin 2010 nous entretenons une grande partie de nos espaces vert à l’aide d’un petit troupeau de chèvres et moutons (15 actuellement) que nous considérons comme nos collègues. Nous faisons fonctionner ce système par le principe de pâturages tournants grâce à des clôtures amovibles.

Cette expérience a fait ses preuves tant dans le domaine économique, qu’écologique et nous en sommes très satisfait, nos clients sont également ravis de voir ces animaux devant leurs salles de formation ou leurs chambres.

Bien entendu, l’investissement de départ (construction d’une bergerie et l’acquisition de tout le matériel) a été bien vite rentabilisé.

Cette idée au départ a germée suite à des travaux d’agrandissement du site, ou nous nous sommes rendu compte que nous aurons de plus en plus de talus abruptes et de fossés à entretenir, mais aussi par la participation à un concours organisé par le Crédit Mutuel (apprentis osez) auquel mon collègue, apprenti à cette époque, a participé et a été primé en présentant ce projet.

Pour en revenir à Totor, il se porte à merveille.

Lors de son arrivée chez nous il était fraichement tondus, assez peureux, et recherchait plutôt notre compagnie que celle de ses congénères. Ce qui lui vaut encore maintenant un traitement de faveur : quand nous nourrissons le troupeau, il mange directement dans le seau alors que les autres se partagent les mangeoires. Actuellement il s’est très bien intégré au troupeau (voir photos jointes)

Bien entendu, toutes le bêtes que nous avons proviennent de l’Arche de Noé et sont nourries, soignées et protégées par nos soins. Aucune ne reste au pâturage durant la nuit, ce qui nous permet un contact régulier et d’établir une relation de confiance entre les animaux et nous-même.

Un grand merci à ceux qui ont recueilli Totor successivement pour arriver jusqu’à nous, où il restera désormais."

 

 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 
Les nouvelles par date ...